John Levee

1924 (Los Angeles) - 2017 (Paris)

Biographie

John Harrison Levee est né en 1924 à Los Angeles.
D’origine lituanienne par ses grands-parents paternels, la notion de liberté a toujours été essentielle pour le jeune officier pilote de la United States Air Force, le poussant à prendre part à la Seconde Guerre Mondiale.

Après la fin du conflit, il étudie l’art et la philosophie à l’université de Los Angeles (UCLA) tout en suivant des cours du soir de peinture à la Chenard Art School. Une fois diplômé, il est sollicité par des compagnies aériennes afin de devenir pilote de ligne, mais il décide de devenir peintre.

Une bourse du gouvernement américain lui permet de se rendre à Paris et d’entrer à l’Académie Julian en 1950 (aujourd’hui Met de Penninghen). Il y rencontre notamment Sam Francis. Dès lors, le jeune peintre décide de rester à Paris, foyer bouillonnant des Avant-Gardes.

La peinture de John Levee devient résolument abstraite dès les années 50. Des formes plus ou moins géométriques se juxtaposent, séparées par des aplats de blanc. Les références aux arts premiers sont nombreuses. Son travail se rapproche de celui d’autres grands abstraits français : la matérialité de sa peinture, tout en épaisseurs et en accidents, sa gestuelle spontanée et rythmée, reflet de l’émoi de l’artiste, le rattachent indéniablement au mouvement de l’abstraction Lyrique – dont il est une des figures de proue.

Dans les années 70, formes et couleurs s’épurent, il est attiré par la rigueur de l’abstraction géométrique. Les couleurs sont plus vives, les toiles plus dépouillées.

Les années 90 marquent un retour à des formes plus libres et à une création plus en relief, faisant intervenir dans ses compositions des collages de carton plat ou ondulé.

En 1951, La galerie Huit de Paris lui consacre sa première exposition personnelle. En 1955; John Levee rencontre Charles et Peter Gimpel, de la galerie Gimpel Fils Gallery de Londres. Il y exposera régulièrement jusqu’en 1966. Myriam Prévot découvre son travail et l’expose à la Galerie de France dès la fin des années 1950. Les expositions se succèdent un peu partout, notamment en Israël, Suisse, Hollande, aux Etats-Unis, mais aussi en France :citons parmi ces événements les plus représentatifs ; ‘’ Les peintres Américains en France ‘’ Galerie Craven en 1953, ‘’ Dix jeunes peintres de l’Ecole de Paris ‘’ Galerie de France  en 1956, ‘’Antagonismes’’ Musée des Arts Décoratifs en 1960 et la fameuse exposition annuelle ‘’L’Ecole de Paris’’ à la galerie Charpentier de 1958 à 1961.

Les peintures de John Levee sont présentes dans d’importants musées américains, dont le MOMAet le Solomon R. Guggenheimde New York, européens, dont le Stedelijk Museumd’Amsterdam ou le Kunstmuseumde Bâle. De nombreux musées d’Israël montrent ses œuvres comme le Haifa Museum, les musées d’Art Moderne de Tel Aviv et Jérusalem.

John Levee a été régulièrement invité à enseigner dans de nombreuses universités américaines : New York University, University of Southern California (Los Angeles), Washington University…