Portrait de l'artiste peintre Olivier Debré

Biographie

Olivier Debré est un peintre abstrait français né à Paris en 1920. Il est l’un des principaux représentants de l’abstraction lyrique, aux côtés de Hans Hartung, Pierre Soulages, Georges Mathieu ou encore Jean Miotte. C’est à la suite d’une visite à l’atelier de Pablo Picasso en 1941 qu’Olivier Debré, artiste honoré et membre de l’Académie française, passe de la peinture figurative à l’abstraction. L’influence d’André Lanskoy éveille son goût prononcé pour la couleur. En 1945, il commence à réaliser des œuvres à la gouache et à l’encre influencées par la calligraphie japonaise. En 1960, Debré utilise des couleurs intenses et vives qui vont définir son style – un changement de direction lié en partie à ses rencontres avec des peintres tels que Mark Rothko et Jules Olitski.

L’ambition de Debré est d’exprimer les émotions qu’il éprouve face à des phénomènes naturels tels que les tempêtes, les typhons et les fleuves (en particulier la Loire) en utilisant de forts accents de couleur sur des fonds fluides et vibrants – il qualifie son travail d'”abstraction fervente”.

“J’ai vraiment essayé de trouver comment à l’intérieur d’un signe et sans utiliser les conventions, je pouvais exprimer quelque chose sans utiliser non plus l’illustration.” Olivier Debré

Après les majestueuses Signes-figures des années 1950 utilisant une palette et une matière feutrées, apparaissent les Signes-paysages des années 1960 où la matière s’étire, devient fluide laissant émerger lumière et transparence.

Peintre des espaces immenses, l’œuvre d’Olivier Debré s’est concrétisée dans de grands décors de théâtre : rideaux de la Comédie Française (1987), de l’Opéra de Hong Kong (1989) demandés par la fondation Louis Vuitton, et du nouvel Opéra de Shanghai.

Debré a fait l’objet de plusieurs expositions majeures au cours de sa vie : en 1967, il a représenté la France à l’Exposition universelle de Montréal, en 1977, le Musée national du Pays de Galles lui a consacré une rétrospective et en 1995, une nouvelle rétrospective a été présentée au Jeu de Paume à Paris. Dans les années 1980, il travaille également pour le théâtre, recevant des commandes de l’Opéra de Hong Kong et de l’Opéra de Shanghai, en plus de créer des décors pour le ballet Signs, chorégraphié par Carolyn Carlson.

“Quand je peins sur le sol, il y a une adhérence physique qui est sensuelle, presque sexuelle”. Olivier Debré

L’œuvre du peintre a également fait l’objet d’un fantastique ballet contemporain : Signes dirigé par la chorégraphe Carolyn Carlson. Un spectacle unique qui associe peinture, musique et danse, présenté à l’Opéra Bastille à Paris en 1997 et repris en juillet 2013.

Les œuvres d’Olivier Debré sont collectionnées dans le monde entier, dans les plus grands musées internationaux tels que le Centre Pompidou à Paris, le Musée d’Histoire et d’Art de Luxembourg, la Phillips Collection à Washington, le Taipei Fine Arts Museum, ainsi que dans des collections privées et de célèbres fondations comme la Fondation Gandur pour l’Art à Genève.